jeudi 4 février 2016

Comment vieillit le pervers narcissique



Ce qui m'ennuie dans ce sujet (le sujet de cette série de vidéos) c'est   d'une  part  la  définition du  PN qui  me semble  assez  confuse : du simple manipulateur  ordinaire jusqu'au sadique ,en passant par le psychopathe..
Encore  un  lien :
http://www.psy-luxeuil.fr/2015/04/8-signes-pour-detecter-un-vrai-psychopathe.html

d'autre part l’absence  de  remède qui à défaut  de  hiérarchie des pathologies est  un  peu  désespérante  ..

également l'infantilisation de la victime : on dit généralement , le  PN  est  intelligent soit  , mais  les  victimes  ne sont pas toutes  des agneaux ni des "grues" . Ce n'est pas  à  mon  avis  une façon  de  leur  redonner  la confiance en  elles qu'elles  ont  perdue.


Le "PN" est  à la  mode Il  me semble  qu'on  veut  réduire  trop  de  situations diverses et  variées sous cette "appellation"

Faiblesse de la  "psy" (ou de sa vulgarisation  ?)

Hum !! pas fini de réfléchir   :-)


Je suis tentée  par  une  synthèse   romanesque  :-))
J'en suis sortie  ,  toute  seule ..
(il faut dire que  que rien  à  voir  avec une situation   familiale , amoureuse  ou professionnelle, mais ce qui  aurait  du  n'être   qu'un  relation  ordinaire , dans un  contexte  particulier)
....mais  il en restera  néanmoins des traces indélébiles , en particulier   cet  énorme  blocage dans  mes  relations  aux autres.
J'ai  perdu  non  pas la  confiance  en  moi  , mais  la confiance  en l'autre  .
Et c'est  peut  être  plus grave  :-)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire